L'ELOQUENCE

Une mise en pratique de l'exercice de la parole et de l'organisation de la pensée - Stage animé par Jean-Christophe VERMOT-GAUCHY

Sur un plateau, devant des gens, un auditoire, il est nécessaire et vital que la parole de l’orateur, comme expérience transformatrice, devienne possible.

Voilà ce à quoi nous nous attellerons.

Trouver la parole libre, singulière et inventive de chacune et chacun, sans laquelle il n’est pas d’éloquence. 

Une pratique indispensable à la santé de notre vie publique. 

Aujourd’hui l’éloquence fait un retour en force avec les concours du même nom, les joutes oratoires. Il faut simplement ne pas faire d’erreur dans la conception que nous en avons, afin de bien accompagner son apprentissage. On assimile trop souvent l’éloquence à la grandiloquence, une façon de discourir outrancière. Ou alors on pense que l’art oratoire c’est l’art de briller en public. C’est aussi une fausse route.

Qu’est-ce que l’éloquence : C’est l’art de savoir bien parler, de convaincre par la parole, de persuader par ses actes et son discours. L’éloquence est souvent associée à un caractère de ce qui est évident. Pourtant, c’est avant tout une construction. Un ensemble de techniques qui permettent de bâtir un texte, un discours. Et pour cela, aimer la langue est capital.

Lire un texte à voix haute est un travail fondateur.


Par des exercices simples et ludiques, j’amènerai chacun à prendre conscience de son corps, de sa respiration, de sa présence. 

Chercher un corps pour convoquer la parole, le texte.


Quand texte et corps se réunissent l’interprète peut alors jouer et devenir maître de ce qu’il dit et de ce qu’il fait.

La mise en jeu, le plaisir de parler avec son corps est un évènement bouleversant. En tant qu’acteur, comédien, je connais précisément toutes les techniques nécessaires à la prise de parole et à l’interprétation d’un texte. 

La parole en public est toujours un art. Un bon orateur possède une maîtrise intuitive et pertinente des mots, des tons et des rythmes dans l’action de son corps entièrement présent à ce qui est dit. On ne peut pas prendre la parole en public si on ne met pas son corps en jeu, son propre corps. Tout entier. Ainsi que son imaginaire.

Trop souvent nous dissocions la tête du corps. La tête est le corps, aussi.

On dit : C’est dans ma tête ! 

On pense que parler c’est dans la tête parce que ça sort par notre bouche. 

On devrait dire : c’est dans mon corps. 


C’est une erreur cette distinction entre tête et corps. Parler n’est pas séparé du corps. C’est dedans. Un bon orateur doit apprendre cela. Corps et mental travaillent ensemble.


Date: du 29 janv. 2022 au 30 janv. 2022
Tarif: 150€